Législatives|Ntoutoume Ayi : Boycotté et insulté !

LÉGISLATIVES – Le futur candidat déclaré de l’Union Nationale dans la Commune d’Akanda, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, organise depuis plusieurs semaines des causeries politiques qui peinent à attirer “les résistants”. Sur les réseaux sociaux, la sympathie envers celui qui était encore le bien-aimé porte-parole de Jean Ping tend à s’effriter. Entre affronts et insultes, les internautes se déchaînent, bien que quelques rares autres sympathisants appuient sa démarche.

Ntoutoume Ayi 2

Le débat de la participation aux futures élections législatives divise toujours les partisans de la Coalition ayant soutenu le Candidat Jean Ping lors de la Présidentielle de 2016. Une frange irréductible considère une telle participation comme capitulation de la revendication qui continue d’attendre la prise de pouvoir d’un Jean Ping, deux ans après le verdict de la Cour Constitutionnelle déclarant Ali Bongo vainqueur.

Pour d’autres, notamment l’Union Nationale dont est issu Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, “le combat doit se poursuivre par une participation aux législatives”.

Le pouls est pris sur les réseaux sociaux. Les campagnes publicitaires annonçant la tenue des causeries semblent trouver l’adhésion virtuelle. cependant, sur le terrain, tout observateur peine à souligner des affluences conséquentes. Ce que certains internautes ne manquent d’ailleurs pas de souligner sous un ton ironique.

JGNA Causerie

Parmi les reproches, certains feront allusion à des sommes d’argent que le candidat déclaré aurait reçu dans l’optique de jouer le jeu du pouvoir dont il serait devenu “la serviette hygiénique” (sic). Une critique qui s’accompagne souvent d’un sentiment de déception et d’un retrait d’estime, comme me souligne la capture suivante :

JGNA2

Ailleurs, la participation de certains acteurs de la Coalition Jean Ping aux législatives serait une insulte à l’endroit de l’intelligence des gabonais. JGNA

Quoi qu’il en soit, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi comme ses semblables paient les frais de leurs discours extrémistes d’hier. Au point de ne rencontrer que les mêmes “figurants” au fil des causeries. Notamment les membres du directoire de l’Union Nationale, les militants et quelques acteurs politiques alliés qui, pour la plupart, ne sont évidemment pas les électeurs visés par le candidat d’Akanda.
Ntoutoume Ayi

Il ne reste qu’à leur souhaiter plein succès dans leur entreprise. En espérant qu’ils trouveront de nouveaux électeurs plus compréhensifs, si tant est que leurs premiers soutiens d’hier persistent dans le boycott et l’insulte.

Source des Images : Facebook Jean Gaspard Ntoutoume Ayi

241 DDR | La Rédaction

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :