Austérité: Voitures de luxe, Porte-parole et Vice-président inutiles épargnés ?

AIDONS LE PRÉSIDENT ALI BONGO A COMPLÉTER LA LISTE DES MESURES D’AUSTÉRITÉ : L’EXEMPLE DOIT VENIR D’EN HAUT

Monsieur le Président, ceci n’est pas une critique pour dénoncer vos dernières mesures d’austérité, même si votre porte-parole pense seul maîtriser la langue de Molière au point de nous apprendre que nous ne sommes pas face à une situation d’austérité. De ma place de simple citoyen ayant quand même été à l’école, je préfère en rire. Passons à l’essentiel.

241 DDR AUSTERITE
L’austérité annoncée par le Gouvernement semble épargner l’Institution du Président de la République et ses proches

Autant j’applaudis le courage de certaines décisions, autant je me questionne sur le fait qu’elles épargnent le train de vie de votre Institution : le Président de la République.

Ici au quartier, le Kongossa et les spéculations couraient les rues en parlant de votre impressionnant parc automobile. Depuis le lycée, nous sommes habitués au défilé de ces bolides du bord de mer, lorsque tous les Berets Rouges se mobilisent pour fermer toutes les routes, parfois en incluant celles qui ne sont pourtant pas sur votre parcours.

Puis, en décembre 2014, les Observateurs de France 24 balançaient un reportage sur votre parking : Porsche, Ferrari, Rolls Royce… J’aimerais savoir pourquoi les mesures d’austérité ne s’abattent-elles pas sur ces “milliards”, pendant que le citoyen lambda est appelé à faire des efforts drastiques et ce, depuis les prix du carburant jusqu’au bulletin de solde…

Un Soldat Têtu de l’AJEV-PDG pourrait bien répondre.

LA VICE-PRÉSIDENCE SERT A QUOI ?

Dans notre pays de tous les possibles, on ne sait pas si le régime est présidentiel, semi-présidentiel, parlementaire ou monarchique… Avec une Présidente de la Cour Constitutionnelle qui dissout ce qu’elle veut, quand elle veut. Justement. Si seulement elle pouvait supprimer la Vice-Présidence demain matin… au quartier, seul Biendi ne pourrait pas applaudir une telle mesure. Plus sérieusement, à quoi sert cette “demi-institution” qui absorbe des budgets conséquents ? Si vous êtes sincère, monsieur le Président, faites l’économie de cette ligne budgétaire.

LE PORTE-PAROLE DE LA PRÉSIDENCE

Je n’ai trouvé cette fonction utile qu’à l’époque de Bilié By Nze. Pour son “One Man Show” uniquement… dans un pays où on manque gravement de distractions en dehors du Cobolo, de la Regab et des Tchizabengués.

Je suis un communicant, et j’aime le communicant qui est en Bilié By Nze. Qu’on l’aime ou pas, l’objectivité m’impose de reconnaître qu’il fait partie des meilleurs communicants du milieu politique et gouvernemental gabonais.

C’est toujours Bilié By Nze qui fait vivre sa fonction. De la Présidence de la République au Gouvernement, on sait quand il est là, car le gars fait toujours parler de sa fonction. Cependant, le cumul entre le porte-parolat de la Présidence et celui du Gouvernement crée un désordre inutile. Qu’est-ce que Ike Ngouoni a dit hier sur lesdites nouvelles mesures que le Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement ne pouvait dire ?

Après Bilié By Nze à cette fonction du Palais, il avait même été nommé trois autres pour le remplacer ! Personne ne les a vus intervenir nulle part. Souvent, c’est encore le Secrétaire Général de la Présidence qui vient lire les communiqués de cette administration. Finalement, le Porte-parole de la Présidence tient sa fonction de quoi ? Comparé à un Ministre qui tire sa légitimité directement de la Constitution ?

CES INSTITUTIONS, COMMISSIONS… INVISIBLES !

J’ai assez dit. Je finis avec la Commission de lutte contre l’enrichissement qui serait illicite… Elle sert à quoi ? On nous a dit que les députés contrôlent l’action du Gouvernement ; que la Cour des Comptes aussi a un oeil sur les comptes publics… Pourquoi ces doublons qui, en plus, peinent à nous convaincre au quartier sur leur efficacité ? D’ailleurs, la crise et les gens victimes du Mamba en sont la preuve. A moins que… ce ne soit qu’une histoire de règlement de comptes.

Et le Médiateur de la République ? Son travail se remarque quand ? Mais elle est quand même payée, dame Olga Gondjout ? Certains Kongossas disent même qu’elle vivrait désormais en Côte d’Ivoire tout en mangeant l’argent du contribuable gabonais ?

Je m’arrête là. Il y a une femme avec de Jolis Pieds qui vient de m’interpeller pour un renseignement sur les dernières mesures du Gouvernement…

Meboon Môôn Meba Ondo

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :