lun. Juil 15th, 2019

#LesGaboNET – GABONAISES… GROS VENTRES SANS AUCUN RETARD…

Elles sont là. Nos mères. Soeurs. Femmes. Aux Gros ventres sans aucun retard. Comme c’est pas beau à voir. Pourquoi il va voir dehors, ton gars ? Tu ne connais pas Aminata ?

Celle que tu toises à chaque fois, la collègue de bureau, la femme du voisin au ventre plat ? Celle que tu critiques avec celles qui te ressemblent juste parce que Aminata se sent bien dans sa peau et le montre à la plage du Lycée Léon M’ba ?

Aminata… Sportive, sans gaine, avec ses robes et kaba-ngono sur le corps en ligne droite ? Rebondi à l’arrière et pas à l’avant comme toi ? Et, si en plus tu n’as rien derrière… Quelle violence pour nos regards ?

La grossesse dure 9 mois… La tienne est permanente depuis ta scolarité à Ange Mba. Quoi ? Tu es vraiment enceinte ? Désolé, on n’arrive plus à faire de différence, Mama.

Il a vu une jolie robe droite dans une vitrine hier soir. Pourquoi n’a-t-il pas pensé à Toi sa femme mais à Aminata ? Ou à la femme de Giscard ? Son ami d’enfance et sa Petite qui est telle une bouteille de Coka ?

Pourtant, tu n’étais pas comme ça avant. Quand tu dansais sur du “Lambada” et qu’il chantait pour Toi en déformant “Ta go, Ma Go?” Quoi ? C’est lui qui t’a gaspillé comme ça ? Sais-tu qu’Aminata que tu toises là aussi a ses 6 enfants comme Toi ?

Les Nikes de Traoré… tu manges. Sais-tu quelle hygiène il pratique ? Regarde la table sur laquelle il découpe la bouffe que tu avales après la Regab ? Regarde même sa propre bouille ? Tu n’as pas pitié de toi ?

Au lieu de préparer bien et propre chez toi… Ou d’aller vers un restaurateur plus catholique. Tu n’as plus le temps.

L’huile de deux mois de Mama-gâteaux… Les “debout-debout”, tu avales tout et sans faire de sport. Lait caillé et Riz Éléphant pendant 30 jours au menu. Sans oublier les surgelés brésiliens du Libanais. Tu es devenue allergique à un peu de nourriture fraîche ? Pourquoi ta grand-mère que tu traites de villageoise avait le corps d’Aïsha Sidi, miss Gabon, jusqu’à 90 ans?

Vermox et autres médocs contre les vers ne peuvent plus rien. Le lavement ? Essaye quand même…

Ton pauvre gars et toi êtes maintenant pareils. Sur le lit, on dirait deux hippopotames. Le Ministère de la Santé publique gère ses grèves. Pas le temps de se pencher sur le sujet. Débrouillez-vous.

Le gars a trouvé la raison pour atténuer pour lui… Il dit aux petites que c’est le ventre de l’argent. Mais toi… Tu es condamnée à toiser Aminata chaque fois que tu la croises. Avec tes vilaines copines.

En plus, Aminata a de jolis pieds. Bon, là ça devient personnel… N’emmène pas mon nom. Le message… pas le messager.

Bonjour chez Toi. Dans la paix du Fils de l’Autre.

Voici même Aminata-là qui est en train de passer devant moi… j’arrête d’abord d’écrire…

Meboon Môôn Meba Ondo

Laisser un commentaire