dim. Oct 20th, 2019

#InEdito: Je m’en fous ?

Bienvenue dans notre univers. Chaque lundi, je dépeins ce qui m’entoure. J’accumule une semaine durant les observations. Les opinions. Les avis. Les images. Mes ingrédients. Les mélangeant avant de sortir mon gâteau du four. Le vrai. Plein de mots. Si tu lis entre mes lignes pour faire le lien entre mon propos et grand Marco… Je m’en fous ?

L’actualité a été dominée par la suspension injuste d’une journaliste de Gabon Télévision. Un lapsus qui a accidentellement annoncé la mort du Président Ali Bongo Ondimba. En vérité, la responsabilité sur un plateau de télévision est collective. Que serait la journaliste sans son cadreur ? Sans sa maquilleuse ? Sans sa Rédaction ? Sans cameraman ? Sans son directeur général Mathieu Koumba et son expression hésitante quand il fait, lui-même, des lapsus  ? Si on le suspend aussi de son poste de Directeur Général…  Qui s’en fout ?

Quand les autres journalistes gardent le silence sur cette affaire… Sans une réelle solidarité. Que penser ? Il n’y a qu’un certain Yves-Saint Oyono que j’ai lu… Mais, quelle lecture ? Un post Facebook qui, au lieu de défendre sa collègue, a ouvert un autre débat, tellement sa syntaxe mérite une vraie suspension. Cette désinvolture rédactionnelle qu’ont ces hommes et femmes des médias sur les réseaux sociaux. Lorsqu’ils ne se sentent aucunement responsables quant à l’image qu’ils renvoient par le manque de soins de leur écriture…

yves

Les internautes n’ont pas manqué de le rappeler à l’ordre:

Manumiella Seelandica
Aïe!
À un moment donné, il faut quand même se respecter hein!
Quand on occupe certaines fonctions, il y a des fautes qu’on ne doit pas commettre.
Comment peut-on accorder du crédit à un journaliste lorsqu’il commet autant de fautes dans un si petit texte?!
Cette publication bourrée de fautes n’est vraiment pas digne d’un journaliste.
Quelle honte!

 

Ghislain Horwill Agondjo Oyooooo ma mère oooooh mes yeux….. j’ai mal oooooh oyooooo

Ce qui me ramène vers ce débat qui m’est cher. Celui de l’éducation dans notre pays. Tu t’en fous ?

Quel est le niveau réel de nos élèves qui s’apprêtent à affronter les examens de fin d’année lorsque nous avons en mémoire la récurrence des grèves dans le secteur de l’éducation ? Qui s’en fout ? Demandons à Yves-Saint Oyono… peut-être !

Doit-on aller vers ces élèves et leurs enseignants pour recueillir leurs avis ? Et qu’en pensent sans langue de bois les autorités ? Des trois types d’acteurs… Qui s’en fout le plus ?
Nous verrons tout au long des prochaines semaines…

Je n’en suis pas à mon premier InEdito. J’en fais depuis des années. Mais c’est sur cette plateforme désormais que nous nous retrouverons. Si tu ne t’en fous pas.

Zut ! J’ai oublié de parler de politique politicienne… Des résistants. Du Trocadéro. Des émergents. Du jour J+… De Georges Mpaga. De Ntoutoume Ayi. De Jean Ping. De Moubamba. De Ndong Sima. D’Echos du Nord. Et d’Ali Bongo. Prochainement… De peur de commettre à mon tour un lapsus mortel… Mais, qui va suspendre? Je n’ai pas de Directeur Général… Donc, je m’en fous ?

Meboon 

Laisser un commentaire